Confit de poivrons au gingembre et à l’ail, by Armand Arnal (La Chassagnette)

Confit de poivron au gingembre - Redpepper and ginger Confit - Vanessa Romano-Photographe et styliste culinaire-

 

 

Un magnifique confit à faire avant que les poivrons disparaissent de nos jardins, une recette d‘Armand Arnal dont la cuisine m’avait tellement séduite l’an passé.

Et je n’ai qu’une hâte, c’est d’y retourner !

 

 

J’ai à peine modifié les proportions de sa recette :

100g de gingembre

100g d’ail

120g de miel 

50g de concentré de tomate

1cs de fécule de pomme de terre ou maïs et un peu d’eau pour délayer

500g de poivrons rouges

1 verre de vinaigre de cidre bio non pasteurisé

 

Une fois l’ail et le gingembre épluché, il faudra les couper en toute petite brunoise (3mm env’).

Les mettre dans une large poêle et les faire revenir dans un filet d’huile. Ajouter le concentré de tomate et le cuire également en remuant à l’aide d’une cuillerée en bois. Puis ajouter le miel et les poivrons hachés grossièrement au mixeur ou bien coupés au couteau en brunoise…

Cuire et au bout de 10-15 minutes, ajouter la fécule délayée dans un peu d’eau et le vinaigre, puis continuer la cuisson jusqu’à ce que le confit soit bien épais et sans jus.

Une fois la fécule ajoutée, il faudra tourner très souvent car sans cela, le confit attachera au fond de la poêle.

Mettre en pots quand le confit est encore bien chaud, fermer le pot avec son couvercle et retourner le pot afin de faire le vide.

 

A servir avec du poisson (genre bonite, …), des oeufs, ….

 

Je dois confesser que, cette fois, pour en faire une grande quantité et pour gagner du temps, j’ai utilisé de l’ail de chez Picouille, …c’était une mauvaise idée car il était très fort avec une odeur un peu désagréable. Donc, à faire avec de l’ail que vous préparez vous-même !

 

Et en vous parlant de l’an passé, j’ai le plaisir de vous annoncer que Emile Noël organise une deuxième concours de cuisine bio jusqu’au 22 novembre.

Le Président du jury sera Alain Passard, le chef de l’Arpège.

Il vous suffit d’imaginer une recette de votre choix utilisant une des huiles Emile Noël et de la poster sur le site L’Emile Chef.

Vous pourrez gagner un repas pour deux à l’Arpège !! Alors, à vos idées !

Pour vous donner encore plus envie d’y participer, je vous re-poste le lien vers le film qui a été réalisé l’an passé, l’ambiance était très chaleureuse et sympathique :

 

 

 

 

 

 

La phrase du jour : 

“On peut éprouver ses habitudes.

On peut les varier, les nuancer, le envoyer apôtre, les perdre, les renouveler. “

Suzanne Paradis

 

 

 

 

Carpaccio d’ananas au rhum arrangé, menthe et balsamique à la vanille de chez Oliviers and Co

Carpaccio d'ananas, rhum, menthe et vinaigre balsamique à la vanille - Pineapple carpaccio with Rhum, fresh mint and vanilla bean Balsamico  - Vanessa Romano-Photographe et styliste culinaire-

 

Sur une idée de Valérie, l’autre soir, après une soupe au pistou entre amis, un des derniers dîners sur la terrasse pour cette année sans doute, j’ai eu envie d’ananas et de fraîcheur, du coup, j’ai ressorti son idée du chapeau et hop, un dessert délicieux !

 

Pour 6, il faudra prévoir deux ananas victoria dont on aura retiré la peau.

Les trancher à la mandoline assez finement et les répartir sur un large plat.

Préparer un petit jus rapide en mélangeant deux ou trois cuillerées à soupe de rhum arrangé avec un peu de sucre complet ou de sirop d’agave et arroser les tranches d’ananas avec.

Filmer et réserver au frais.

Au moment de servir, aller chercher de la menthe fraîche dans le jardin (sans chenille vert fluo !!), la rincer, la sécher et la couper au couteau ou à l’aide d’une paire de ciseaux.

Le mettre sur le carpaccio et servir.

Proposer à vos invités de s’initier au plaisir du vinaigre balsamique à la vanille de chez Oliviers and Co en laissant tomber quelques gouttes sur l’ananas….moment d’extase …

Le carpaccio mariné au rhum est un délice, mais là, ça change la donne, croyez-moi, essayez et vous me direz !

 

 

 

La phrase du jour : 

“Les mots m’ont fait découvrir qu’une autre vie était possible.

Ils m’ont offert une merveilleuse porte de sortie. La grande évasion, en quelque sorte.

Je n’ai jamais cessé de m’en remettre à eux. Ils restent les garants de ma pensée.”

Erik Orsenna

 

 

 

Soupe de framboise comme un Rödgröd

soupe de framboise comme un Rodgrod - Raspberry soup like a Rodgrod - Vanessa Romano photographie et stylisme culinaire

 

 

 

Un dessert express et léger…gourmand et coloré…

 

Pour 4 personnes, 

500g de framboise ou de brisures de framboise

1-2 cs de fécule (ici, du kuzu*)

QS de sucre blond ou miel de lavande, si nécessaire

 

Mettre les framboises dans une casserole avec une cs de sucre ou de miel pour démarrer la cuisson.

Cuire à feu doux pendant 10 minutes environ.

Ajouter le kuzu délayé dans une cs d’eau et cuire de nouveau pendant 5 minutes.

Laisser tiédir et épaissir un peu et servir tiède.

 

* Un doute sur le Kuzu ? Par ici pour un éclaircissement !

 

 

 

La phrase du jour : 

“Que ferais-tu si tu n’avais pas peur ?”

 

 

 

Petits cakes à la courgette, fromage de chèvre et pignons (sans gluten)

Muffins à la courgette et au chèvre frais (sans gluten) - Muffins with zucchinis and goat cheese (gluten free) -  Vanessa Romano-Photographe et styliste culinaire-

 

J’avais apporté ces muffins à la fête de l’école des filles cette année en juin, je les avais testés auparavant et je les avais beaucoup aimé.

Comme à cette fête, il y a peu de nourriture que je peux manger (sans gluten, en fait), je me débrouille pour acheter ce que j’ai apporté (!).

En allant vers le buffet, munie de mon ticket d’échange, je demande à la jeune femme deux muffins.

Elle me les donne en me disant d’un air désolé :

“C’est à la courgette vous savez ?!”

“Oui, je sais…”

…Ca m’a fait rire  car en fait, souvent, les gens sont méfiants vis à vis des légumes, pas que les enfants, …

 

Bref, si vous n’avez pas peur des courgettes, cette recette est pour vous !

 

Pour 12 muffins, 

125g de farine de riz complet

75g de poudre d’amande

50g de farine d’amarante

1cc de sel

1/4 cc bicarbonate de sodium

4 oeufs

2 yaourts de brebis de 10cl env

1 courgette râpée

1 petit fromage de chèvre très sec

des pignons

du thym

 

Préparer la pâte dans un saladier en versant les farines, la poudre d’amande, le sel, le bicarbonate, les oeufs et les yaourts.

Mélanger rapidement avec un grand fouet mais sans incorporer d’air. J’utilise un grand fouet car en trois ou quatre tours, la pâte est prête.

Ajouter la courgette, le chèvre râpé aussi, les pignons et le thym.

Prendre une cuillère en bois et mélanger l’ensemble.

Verser dans des moules à muffins et cuire 17 minutes à 180°C.

Vérifier la cuisson en piquant les gâteaux à l’aide d’un couteau qui doit ressortir propre et sec.

 

 

 

La phrase du jour :

“Je veux être tout ce que je suis capable de devenir.”

Katherine Mansfield