Shoot de vitamines à la betterave

Jus betterave, carotte et agrumes - Vanessa Romano photographe et styliste culinaire

 

 

Oh, je sais bien que vous aimeriez voir quelques bûches, recettes de foie gras et autres régals de fêtes, mais tout de même, pour pouvoir aborder ces gourmandises, un peu de légèreté ne nuit en rien.

 

Depuis que j’ai acheté un extracteur de jus, il se passe peu de jours sans que je ne passe quelques fruits et légumes dans cette machine.

Comme elle tourne à vitesse lente, elle protège vitamines et enzymes (puisqu’elle ne chauffe pas -par frottement- à la différence des centrifugeuses).

Au début, pour amadouer la basse classe, j’ai préparé uniquement des jus de fruits.

 

Mais comme le principe n’est pas de se surcharger en sucres même naturels car, comme il n’y a quasiment plus aucune fibre dans ces jus, l’absorption du sucre n’est ralentie par rien : ni par des graisses (à moins de rajouter une cuillerée à café d’huile dans le jus), ni par les fibres (comme dans un smoothie par exemple).

 

Donc, petit à petit, j’ai ajouté quelques légumes :

il y a les trop fastoches, les carottes,

puis les sucrés comme les betteraves (les prendre jaunes au départ permet de perturber l’ennemi et de faire passer la pilule !),

et puis, rajouter un brin de persil,

puis la moitié du bouquet et apercevoir les grimaces, entendre les commentaires :

“Oui, si c’est pour ne pas se faire plaisir, on n’en boira plus des jus !”,

repasser au brin de persil avec une feuille de salade (suis un peu testoun !) …

 

Et puis, y aller franco avec la mâche en l’adoucissant de pommes et d’une petite moitié de  citron.

 

Bon, pour ce qui me concerne, je me fais des jus plus légumes que fruits : céleri, persil, feuilles de chou (rouge, blanc, …pas forcément du kale, hein, zêtes pas obligés), de la salade, des fenouils, avec un kiwi, une pomme ou une darne d’ananas.

A ce propos, si vous voyez tout le jus qu’on peut extraire du coeur de l’ananas, c’est à peine croyable !

Je dois d’ailleurs vous confesser que ces mixtures m’ont parfois servi de déjeuner express, voire de petit déjeuner (mais bon, là, c’est un peu raide tout de même !).

 

Et ce jour, pour Anaé et moi : 

1 betterave

4 carottes

1 orange

4 mandarines

1 pomme

1/2 citron (avec un peu de peau)

4 feuilles de chou rouge

et en plus pour moi

1 cm de curcuma frais

1 cm de gingembre frais

et une carotte de plus pour aider au broyage

 

bien sûr, les légumes proviennent du Marché de la Vallée rose à Fréjus, certains fruits également : kiwi, oranges, citrons et mandarines (provenance Bouches du Rhône et Alpes maritimes).

 

 

Allez ! Portez-vous bien !

 

 

La phrase du jour : 

“Rester immobile ne sert à rien.

Il faut choisir entre progresser et régresser.

Allons donc de l’avant et le sourire aux lèvres.”

Sir Baden Powell

 

 

 

 

 

 

 

 

Et les légumes rôtis d’hiver, vous y pensez ?

Légumes d'hiver rôtis au four au romarin et à l'ail - Roasted winter vegetable with rosmary and garlic - Vanessa Romano photographe et styliste culinaire

 

Recette simple, extra facile, colorée, savoureuse, rapide, saine, légère, versatile, multiusage, inratable, …what else ?

 

Rien, just do it !!

 

Des tranches de courge kabocha, des fenouils, des pommes de terre grenailles, de l’ail, du romarin, de l’huile d’olive, un peu de sel gris de mer, et un fond d’eau…. 30-40  minutes à 180°C !

Provenance des légumes : Fréjus au Marché de la Vallée rose !

 

Check it out here ! or here ou et !

Recettes à la vapeur douce, décembre 2014

Oeufs de caille cocotte à la viande des grisons - Le Vitaliseur - Vanessa Romano photographe et styliste culinaire (1)

 

En prévision des fêtes (ou pas d’ailleurs), voici quelques recettes que je me suis amusée à préparer en cuisson à la vapeur douce (Le Vitaliseur).

 

Je vous propose deux entrées (ou amuse-bouches selon la quantité que vous servirez), mon gros coup de coeur va aux oeufs de caille cocotte à la viande des Grisons et à la truffe…d’une délicatesse extraordinaire.

 Oeufs de caille cocotte festifs 

Oeufs de caille cocotte à la viande des grisons - Le Vitaliseur - Vanessa Romano photographe et styliste culinaire (5)Oeufs de caille cocotte viande des grisons et truffe - Vanessa Romano photographe et styliste culinaire

 

 

Puis, un carpaccio de pommes de terre Grenaille et noix de Saint Jacques à la truffe également.

A défaut de truffe, vous pouvez mettre une fine poudre de cèpes séchés, ou encore quelques oeufs de poisson : Caviar, oeufs de hareng, oeufs de poisson volant au wasabi mais je ne tenterai pas les oeufs de truite ou de saumon, trop gros et d’une saveur trop dominante.

Cela dit, une simple huile d’olive fruitée, ou une huile d’olive parfumée à la truffe ou à la mandarine suffira à ce plat.

 

Carpaccio de Saint Jacques et grenailles à la truffe - Le Vitaliseur - Vanessa Romano photographe et styliste culinaire (1)

 

 

Pour la suite, j’ai adoré préparer ce plat riche en couleurs et plutôt esthétique je trouve : un Homard et une julienne de légumes, sauce tandoori.

Je l’ai servi sur un plat réalisé par Katia Chiotti, une artiste potière qui a son atelier dans Fréjus centre.

J’ai beaucoup aimé la rusticité de la matière et de la découpe de ce plat qui contrastent superbement avec un met de fête comme le homard, les couleurs sombres qui font ressortir les couleurs du crustacé et des légumes.

Cette artiste reçoit également les enfants pour des cours de poterie. N’hésitez pas, Ysé et Anaé en sont sorties ravies !

 

 

Homard, légumes vapeur sauce tandoori - Le Vitaliseur - Vanessa Romano photographe et styliste culinaire (3)

 

 

J’aime beaucoup la pintade qui me fait penser de loin à du faisan ou autre gibier à plume, sans le goût fort du gibier justement.

Marinée avec quelques ingrédients japonais et servie avec quelques champignons, elle est vraiment délicieuse et ça change un peu, tout en restant assez classique.

A défaut de la cuire à la vapeur douce, vous pouvez utiliser une cocotte en fonte, et la cuire lentement pendant une ou deux heures :

cuisson sur plaque dans un premier temps pour faire revenir oignons, viande, …, puis au four 100-120°C, à couvert,  pour une ou deux heures. Vous rajouterez les champignons cuits à part dans une poêle 30 minutes avant la fin de la cuisson.

 

 Pintade marinée à la japonaise, portobellos rôtis

Pintade marinée à la japonaise - Le Vitaliseur - Vanessa Romano photographe et styliste culinaire (1)

 

 

 

Et, enfin, une douceur, un pain d’épice à la marmelade d’orange (sans gluten, ni caséine de lait) d’un moelleux confondant.

Je l’ai aimé servi avec quelques kumquats du jardin confits au miel, une boule de glace à la vanille, au café ou à la réglisse ou bien un sorbet mandarine pourra compléter une assiette de dessert de fête.

Et je l’ai adoré au goûter, avec une tasse de thé, près du feu….car, de mon côté, pour Noël, nous ne dérogeons pas aux traditionnels 13 desserts (ici, ici,  ou encore un de mes textes sur cette tradition chez Marie Laure !)

 

 

Pain d'épices moelleux (sans gluten, ni caséine de lait) - Steamed gingerbread (gluten and dairy free) - Le Vitaliseur -  - Vanessa Romano photographe et styliste culinaire (2)

 

 

 

Je vous souhaite de festifs et joyeux préparatifs de Noël, et à bien vite !

 

Vanessa

 

 

 

Muffins à la pralinoise et aux noix de pécan (sans gluten)

Muffins à la pralinoise (sans gluten) - Praline flavored muffins (gluten free) - Vanessa Romano - photographe et styliste culinaire

 

De petits muffins très appréciés pour le goûter, croyez-moi sur parole !

 

200g de pralinoise

100g de chocolat noir pâtissier

40g de sucre complet

150g de poudre d’amande

50g de farine de coco

50g de crème (poudre) de riz

1/4cc bica

1p sel

2 oeufs

250-300ml de lait de soja au chocolat

50ml d’huile d’olive

noix de pécan

 

Faire fondre à feu doux la pralinoise et le chocolat.

Pendant ce temps, mettre tous les ingrédients dans un saladier (sauf les noix de pécan) et mélanger au fouet.

Ajouter alors les chocolats fondus et les noix. Mélanger rapidement et verser dans des caissettes de cuisson.

 

Cuire 15 minutes à 170°C four chaud et ventilé.

 

 

La phrase du jour : 

“Il n’y a pas d’âge pour réapprendre à vivre.

On ne fait que ça toute sa vie.”

Françoise Sagan

 

 

 

 

Gâteau moelleux au chocolat et tofu soyeux (sans gluten, ni caséine de lait)

DSC_1225

 

 

Gâteau moelleux au chocolat

400g de tofu soyeux
2 oeufs
40g de sucre complet
200g de chocolat pâtissier
60g de farine de riz complet
20g de fécule de pomme de terre
1pincée de sel
1/4 cc de bicarbonate de sodium

Mettre tous les ingrédients dans le bol d’un blender.
Mixer fortement pendant 30 secondes.

Verser dans un moule à gâteau huilé et cuire 35 minutes à 170-180°C (four chaud et ventilé).

Quand la pointe d’un couteau plantée dans le gâteau ressort propre, le gâteau est cuit.
Laisser refroidir 5 minutes et démouler.

 

 

Ce gâteau est meilleur le jour-même, simplement car il ne contient quasiment pas de graisse. Il faudrait tester avec un peu de gras en plus pour voir s’il conserve mieux son moelleux.

 

 

 

La phrase du jour : 

“Attendre d’en savoir assez pour agir en toute lumière, c’est se condamner à l’inaction.”

Jean Rostand

 
>